Le FAIF, une chance unique pour la Suisse romande

Image

Image prise un jour de semaine à Genève en me rendant à l’Université 

Chaque matin c’est la même chose. Des centaines de personnes, emmitouflées dans leurs épaisses vestes hivernales, n’ont même pas besoin de se tenir tellement elles sont serrées les unes contre les autres. Les trains matinaux en Suisse romande me font penser à une chanson de Patrick Sébastien: « Ah! Qu´est-ce qu´on est serré, au fond de cette boîte! Chantent les sardines… ». La sortie est toute aussi spectaculaire. Une masse humaine s’engouffre dans le petit escalier menant à leur destination professionnelle ou estudiantine. Un bref passage à Zurich ou dans d’autres lieux de Suisse alémanique nous permet de constater une différence crasse avec l’arc lémanique.

Pourquoi et comment en sommes-nous arrivés là? Sans doute une savante combinaison de manque de vision politique et infrastructurelle à moyen et long terme, sans parler de représentants de la Suisse romande à Berne un peu trop silencieux. Mais ces temps-là sont aujourd’hui révolus: face au ras-le-bol en tous points compréhensible de la population, nos élus sont montés au front. Et ont obtenu un résultat unique: dans le cadre des projets liés au FAIF, plus de 3 milliards de francs d’investissements directs sont prévus en Romandie d’ici 2025.

Rendez-vous compte ! Notre région, l’une des plus dynamiques du pays mais qui ne représente que 25% de la population nationale (!), obtient pratiquement la moitié des investissements prévus au niveau national. Seul l’effort de deux Conseils d’Etat avec des personnalités compétentes, combiné au travail remarquable effectué par certains membres de l’Assemblée fédérale, a permis cet exploit.

Certains critiquent le financement de ce « paquet ». Mais n’oublions pas que l’ensemble de la population, qui financera ces projets, bénéficiera de ceux-ci. Les gens en plus qui voyageront en train sont d’autant de voitures en moins sur l’A1 et dans nos centres-villes déjà largement encombrés. N’oublions pas non plus les touristes voyageant sur nos lignes ferroviaires. Saisissons une chance unique de rattraper notre retard et de prévoir le futur en votant OUI au FAIF le 9 février!

Advertisements

One thought on “Le FAIF, une chance unique pour la Suisse romande

  1. Ping : Le FAIF, une chance unique pour la Suisse romande | Jeunes Libéraux Radicaux Vaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s