Une rapide réforme de la prévoyance vieillesse est nécessaire!

Communiqué conjoint des Jeunes PLR et des Jeunes PDC

Les problèmes de la prévoyance vieillesse sont connus depuis longtemps. La politique joue la montre et met ainsi en jeu le contrat entre les générations. En effet ce sont les jeunes qui seront les victimes de ce blocage. Ils passent trois fois à la caisse dans le cadre de la prévoyance professionnelle: à cause des intérêts bas sur leurs avoirs, de leur participation aux mesures d’assainissement et par un taux de conversion qui ne correspond pas à la réalité. C’est pourquoi les salariés d’aujourd’hui perdent chaque année plusieurs milliards. Les Jeunes Libéraux-Radicaux et les Jeunes Démocrates-Chrétiens ne veulent plus supporter ce système et exigent la fin de ce blocage de la réforme de la prévoyance vieillesse. Les politiciens doivent être conscients de leur responsabilité et arrêté la redistribution à hauteur de milliards de francs. C’est pourquoi la baisse du taux de conversion à 6 pourcent proposée par le conseiller fédéral Alain Berset va dans la bonne direction. Mais c’est n’est pas suffisant: le taux de conversion doit être abaissé et fixé en fonction de l’espérance de vie. Le taux  d’intérêt minimal et le taux d’intérêt technique doivent être harmonisés et les deux paramètres techniques ne doivent plus être arbitrairement fixés par la politique.

Nos deux partis jeunes sont conscients que le vol de nos retraites doit être stoppé. Simon Oberbeck, président des JDC, explique que « la génération „âge d’or“ louvoie depuis des années au sujet de la prévoyance vieillesse sur le dos des jeunes générations. Le contrat entre générations n’est pas à sens unique. Nous exigeons la réciprocité et ainsi la garantie que nous aurons une part du gâteau lorsque nous seront à la retraite ». Maurus Zeier, président des Jeunes Libéraux-Radicaux, ajoute que « Des réformes urgentes sont nécessaires. Nous rejetons toutes les mesures unilatérales qui seraient prises sur le dos des jeunes. Nous exigeons la contribution de tous les participants, même des rentiers ». Concrètement si les jeunes paient plus tôt, les plus âgés doivent payer plus longtemps. C’est pour cette raison que les Jeunes Démocrates-Chrétiens et les Jeunes Libéraux-Radicaux accueillent favorablement une augmentation de l’âge de la retraite et le même traitement pour les hommes et les femmes.

Les deux partis sont critiques par rapport aux injections de capitaux par la TVA. Marcel Schuler, membre du comité des Jeunes Libéraux-Radicaux, souligne que « le conseiller fédéral Alain Berset se  facilite la tâche et menace la place économique suisse. Au lieu de résoudre le problème d’un financement sûr par des taux d’intérêts techniques pas trop élevés et des modèles de rentes variables, il propose un financement par la TVA ». C’est pourquoi les Jeunes Démocrates-Chrétiens rejettent une augmentation de la TVA si un frein à l’endettement n’est pas introduit simultanément. Une augmentation de la TVA fait augmenter les prix en Suisse et a des effets négatifs pour l’économie. Elle nuirait à la place économique suisse de manière durable et est pour ces raisons clairement rejetée par les JDC et les JLR sans une claire limitation.

Victor Braune et les Jeunes PLR s’engagent pour assurer l’avenir de nos assurances sociales

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s